Occitanum met sur le feu l’alimentation de demain

Dans quelques semaines sera officiellement lancé Occitanum (Occitanie Agriculture Numérique), un laboratoire vivant et ouvert, dont la mission est d’inventer l’agriculture (et donc l’alimentation) de demain.

Lauréat du dispositif Territoires d’innovation, mis en place en 2019 dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) par le secrétariat général pour l’investissement et géré par la Banque des Territoires, le projet Occitanum a pour objectif d’accélérer la transformation de l’agriculture tout en répondant à la demande sociétale d’une alimentation plus saine : il s’agit de produire une alimentation saine et locale, de réduire l’impact environnemental de l’agriculture via la transition agro-écologique, de mieux redistribuer la valeur ajoutée aux agriculteurs et de redonner à l’agriculture une place de choix dans la société.

Coordonné par l’INRAE, réunissant 45 partenaires (laboratoires, écoles, entreprises, coopératives, chambres d’agriculture, collectivités…), Occitanum met en place une démarche d’innovation ouverte mobilisant tous les acteurs du territoire, jusqu’aux consommateurs. Grâce à une organisation reposant sur plusieurs territoires où les innovations seront co-conçues, déployées et testées, et une cellule de capitalisation et de valorisation des savoirs, les résultats de ce living lab pourront être développés et répliqués à grande échelle afin de profiter au plus grand nombre, en Occitanie et sur le territoire national.

Les objectifs stratégiques du projet sont de favoriser une acculturation plus rapide des technologies numériques par les agriculteurs ; de s’appuyer sur les outils d’innovation territoriale que sont les open-labs pour expérimenter et évaluer des initiatives territoriales (économique, sociale et environnementale) ; d’évaluer précisément l’apport des technologies de l’agriculture et de l’élevage de précision dans la transition écologique ; de favoriser la création, l’implantation locale et le développement d’entreprises susceptibles de développer ces technologies de pointe.

Le budget prévisionnel du projet est de plus de 100 millions d’euros. Son impact est attendu à l’horizon 2030.

Quelques actions concrètes au menu d’Occitanum pour les prochaines années : préparer la viticulture aux enjeux climatiques et environnementaux ; construire l’approvisionnement local par une logistique durable ; accompagner les grandes cultures et l’arboriculture vers l’agro-écologie et diversifier leurs revenus ; aider l’élevage à respecter et à valoriser le bien-être animal ; rendre visible la biodiversité via l’apiculture ; booster le maraîchage avec des robots…

Pas de commentaires encore

Commentaires sont fermés