Quatorze millions d’euros pour soutenir la viticulture d’Occitanie

La Région Occitanie, l’ensemble des interprofessions, des syndicats de métiers de la viticulture et la Chambre Régionale d’Agriculture, lancent un plan de relance collectif inédit au service des entreprises de la filière viticole. Unique en France.
La viticulture, en Occitanie est un colosse : 1er vignoble mondial pour les vins sous signe de qualité, 1,3 milliards d’€ de chiffre d’affaires (dont près d’1 milliard à l’export), 100 000 emplois.
Mais un colosse aux pieds d’argile, qui doit faire face à l’adversité depuis plusieurs mois : Brexit, taxes Trump… Et maintenant Covid-19, avec sa crise sanitaire et économique. Les dégâts sont considérables, en particulier à cause de la perte des marchés des cafés et de la restauration. Pour protéger les entreprises de la filière et accompagner la reprise commerciale de ce secteur essentiel à l’économie régionale, tous les acteurs réunis ont imaginé un plan de relance collectif, avec un financement et une gouvernance partagés.
Un plan inédit à l’échelle des Régions, par l’ampleur des moyens mobilisés : doté de 7 M€ par la Région avec un effet lever de plus de 14 M€, sur un principe de cofinancement avec l’entreprise ou l’interprofession (1€ de la Région pour 1€ de l’entreprise ou de l’interprofession).
Un plan tourné vers les entreprises : 80 % du budget mobilisé sera dédié à des aides directes pour les entreprises.
La priorité partagée de ce plan de relance est de permettre aux entreprises viticoles de reconquérir au plus tôt des parts de marchés en France et à l’export, par la mise en œuvre de mesures
d’accompagnement nouvelles, souples et facilement mobilisables.
Ce plan se décline en trois axes : 5,5 M€ de crédits Région pour un volume d’aides directes dépassant les 11 M€. Création d’un « Pass Relance » pour toutes les entreprises viticoles (les sociétés de négoce, la coopération, les vignerons indépendants) et tous les marchés : grande distribution, export, vente directe, e-commerce, cafés, hôtels, restaurants, cavistes, grossistes… Ce Pass Relance a pour but d’aider les entreprises dans leur démarche de commercialisation et de conquête des marchés. Les dépenses engagées par les entreprises, dépenses matérielles et immatérielles (participation à des salons, voyages de prospections, actions d’animation en grande distribution…), pourront générer un cofinancement par la Région à hauteur de 50%.
Les entreprises et vignerons pourront faire leurs demandes d’aide en ligne, sur des plateformes dématérialisées. Les critères et modalités de demande et d’attribution de ce nouveau Pass seront
définitivement adoptés au mois de juin.
Le plan prévoit aussi des actions collectives interprofessionnelles (1 M€ de crédits Région pour un volume d’actions de 2 M€). Les interprofessions proposeront d’ici le mois de juillet un plan
d’actions collectives adaptées aux besoins des marchés ainsi que des actions tournées vers les habitants de la région afin de promouvoir les vins régionaux, notamment durant la période estivale.
Ces actions, cofinancées par la Région à hauteur de 50%, devront s’inscrire en supplément de celles prévues dans les programmes des interprofessions et avoir un caractère collectif ou mutualisé.
L’agence de développement AD’OCC accompagnera les entreprises régionales viticoles lors de missions collectives, tels que des salons internationaux et lors de missions de prospection B to B sur
des marchés ciblés lors de leur reprise.
Le troisième axe (0,5 M€) consistera à lancer, d’ici la fin de l’année, une campagne de promotion des vins et vignobles d’Occitanie. La Région propose à la filière régionale une campagne de
communication collective « Vins d’Occitanie » qui pourra être déclinée par bassin ou appellation.
Cette campagne permettra de poser la charte graphique afin que le plan de relance viticole soit un fil rouge dans les prochains mois.
En contrepartie de l’aide, les acteurs de la filière devront prendre des engagements de bonne conduite et de « moralisation » des pratiques sur la qualité, les prix, les volumes. Une façon d’aller
au-delà de la gestion de crise et de préparer un avenir plus serein.
L’ensemble du plan de relance sera présenté au vote des élus régionaux au mois de juillet.

Pas de commentaires encore

Commentaires sont fermés